Cela a commencé au début de l'été, fin juin : par hasard je découvre un phasme vert posé dans mon pot d'amour en cage ! Le lendemain, il est toujours là. Je lui accorde une séance photo mais je décide de le déménager car pas question qu'il ne se régale de cette plante que j'ai tant de mal à faire fructifier ! Je le pose donc un peu plus loin ....

2016-06-21-P1480949

 

 

Puis, quelques semaines plus tard, en arrosant mon pot de heuchères, voilà que ça bouge bizarrement ! Là je découvre un phasme bordeaux, assorti aux heuchères de cette couleur. Hélas il fait presque nuit, je ne peux pas faire une séance photo.... Mais le lendemain, et les jours, les semaines suivantes, il est toujours là. Je crois qu'il a décidé d'élire domicile dans ce pot. Bien sûr il se régale : j'hésite à le déplacer parce que je me suis habituée à le regarder chaque jour. Bon, il n'est pas très vorace quand même et il reste pas mal de feuilles à mes heuchères alors je laisse courir pour l'instant ! L'exercice photographique est difficile car Monsieur est tellement élégant que la mise au point a du mal à viser sur ce corps frêle ! Mais voilà au moins un insecte qui ne se carapate pas à toute vitesse et qui prend la pose !

Regardez-le se régaler (pardon pour la qualité, ce n'est pas top) :

 

 

 

Il n'a pas l'air trop stressé ici ; pattes avant croisées comme ça, c'est sûrement ce qui correspond à ce que nous on nomme "doigts de pieds en éventail", non ?

2016-08-P1510757

 

Je me demande si c'est le phasme vert qui a changé de couleur pour se fondre dans les heuchères, ou bien un autre spécimen... Nous jouons à cache-cache chaque jour, mais c'est injuste : c'est toujours lui qui se cache et moi qui dois chercher...

 

2016-07-P1510004

 

 

2016-07-P1510010

 

 

2016-07-P1510275

 

 

Heureusement, il y a des jours où il a pitié de moi et il choisit une cachette facile :

2016-07-P1510282

 

2016-08-P1510723

 

 

Et puis avant-hier, nous voilà en promenade sur les bords de la Loire à Bouchemaine. Et là, maintenant que j'ai l'oeil habitué à ces animaux-caméléons, je découvre un phasme incroyable ! Après recherches, j'apprends qu'il y a diverses variétés de phasmes, dont une qui vit dans les bois. Comme tous les phasmes, ceux-là font le mort le jour, si bien que nous les côtoyons sans les voir, et se promènent la nuit. Cette variété est l'une des plus grandes répertoriées.

Je ne sais ce qui s'est passé pour que ce phasme sorte du bois en plein après-midi : peut-être une trop grande soif car il faisait bien plus chaud que la veille ! L'envie de se désaltérer dans le fleuve royal aurait été à ce point irrésistible qu'il se serait décidé à sortir au grand jour ?.... C'est ainsi que nous avons eu le privilège de voir un phasme des bois à tête de renne (phasmatodea tarandus gigantus) .... si si, la preuve :

 

2016-08-11-P1510516c

 

 

Ouvrez l'oeil et vous en découvrirez aussi : chercher le phasme est aussi passionnant que chasser le Pokémon !

 

 

Citation Curtis Imagination