Un dernier regard sur cette crue exceptionnelle de Loire en juin, avec bien-sûr toute la nature qui en est affectée.

 

Les roses trémières situées sur le chemin qu'on emprunte habituellement au bord du fleuve boivent la tasse (et quand on sait la hauteur des roses trémières, on se met à penser aux pâquerettes qui sont forcément ensevelies) :

 

2016-06-07-P1480370

 

 

2016-06-07-P1480372

 

 

Plus loin, des fleurs champêtres surnagent péniblement tête hors de l'eau :

 

2016-06-07-P1480379b

 

 

2016-06-07-P1480415

 

 

Pour certaines, c'est littéralement le grand bain :

 

2016-06-07-P1480432

 

La vie, la mort, ce n'est souvent que pur hasard de circonstances : mes petites préférées du printemps, les cymbalaires des murs (appelées aussi "Ruines de Rome") s'étaient installées assez haut pour ne pas avoir à subir un bain fatal :

2016-06-07-P1480428

 

 

Quant aux escargots, les voilà tous grimpés dans les cimes pour ne pas être emportés par les flots; ils jouent parfois un beau numéro d'équilibristes au dessus des rapides courants du fleuve.

 

2016-06-07-P1480385

 

 

2016-06-07-P1480387

 

 

Certain optent pour l'habitat collectif ....

2016-06-07-P1480403

 

 

 

2016-06-07-P1480408

 

 

2016-06-07-P1480408b

 

 

... quelques privilégiés s'offrent un petit îlot fleuri :

 

2016-06-07-P1480404

 

 

2016-06-07-P1480405

 

 

2016-06-07-P1480406

 

 

L'espace d'un instant, je retrouve mes petits poissons imaginaires de Loire :

 

2016-06-07-P1480416

 

 

2016-06-07-P1480417

 

 

2016-06-07-P1480418

 

 

2016-06-07-P1480419

 

2016-06-07-P1480435

 

 

Même ce chat paraissait préoccupé, regard tourné vers l'étendue d'eau inhabituelle, comme devenu soudain "chat de garde" prêt à donner l'alerte si jamais le fleuve entreprenait de vouloir envahir sa maison :

2016-06-07-P1480424

 

Voilà pour cette petite promenade de début juin dans des circonstances inédites pour la saison. Je pense soudain qu'en moins d'un an, on aura vu ce lieu dans deux configurations exceptionnelles (été 2015 : fleuve de sable, à voir ici ) ...