Se promener négligemment auprès d'un champ de blé encore vert et bien-sûr, commencer à faire deux trois photos ...

 

2014-05-14-P1250708

 

 

C'est comme un océan d'épis qui s'étirent vers le doux soleil du printemps dans l'espoir de lui chiper sa couleur dorée :

 

2014-06-05-P1260661

 

 

2014-06-05-P1260622

 

 

 

2014-05-14-P1250648

 

 

 

Et puis, la vague m'a submergée ...

 

2014-05-14-P1250565

 

 

et j'ai plongé dans cette mer d'épis enrubannés - rubans cocons, rubans en fichu sur les épaules, rubans striés, rubans frisés comme du bolduc, rubans indicateurs comme autant d'agents de la circulation qui s'agitent dans la foule ou de danseurs qui font onduler leurs bras dans la musique du vent- pour en faire... des dizaines de photos !

 

2014-05-14-P12505242014-05-14-P1250532

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-05-14-P1250533

 

 

2014-05-14-P12505422014-05-14-P1250573

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-05-14-P12506822014-05-14-P1250690

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-05-14-P12506962014-05-14-P1250699

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-05-14-P12507142014-05-14-P1250723

 

 

 

 

 

 

Moyenne

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-05-14-P1250718

 

 

 

2014-05-14-P1250724

 

 

2014-05-14-P1250730

 

 

2014-05-14-P1250732

 

 

2014-05-17-P1260104

 

 

2014-05-17-P12601112014-05-17-P1260113

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-06-05-P1260503

 

 

 

2014-06-05-P1260600

 

 

2014-06-05-P12606032014-06-05-P1260617

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-06-05-P1260656

 

 

 

"Ode au pain" (Extrait)



Nous irons, couronnés
d’épis,
conquérir
terre et pain pour tous,
et alors
la vie aussi
aura forme de pain,
elle sera simple et profonde,
innombrable et pure.
Tous les êtres
auront droit
à la terre et à la vie,
et ainsi sera le pain de demain,
le pain de chaque bouche,
sacré,
consacré,
parce qu’il sera le produit
de la plus longue et la plus dure
lutte humaine.
Elle n’a pas d’ailes,
la victoire terrestre :
elle a du pain aux épaules,
courageuse elle vole
et libère la terre,
comme une boulangère
que porte le vent."


Pablo Neruda

 

 

 

(pour rassurer les agriculteurs qui liraient cet article, il ne s'agit que d'un plongeon imaginaire, je suis restée bien sagement au bord du champ pour ne pas saccager leur travail).