"Dans le Parc, dans le Parc les glycines frissonnent,
Etirant leurs frêles bras -
Ainsi que de jeunes filles
Qui se réveillent d’un court sommeil
Après la nuit dansée au bal,
Les boucles de leurs cheveux
Tout en papillotes
Pour de prochaines fêtes"


Marie Krysinska, extrait de "Ronde de printemps"

 

2015-04-29-P13606712015-04-30-P1360683

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-29-P1360676

 

 

2015-04-29-P1360631

 

2015-04-29-P1360633

 

2015-04-29-P13606222015-04-29-P1360623

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-29-P13606242015-04-29-P1360625

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-29-P1360630

 

2015-04-26-P13604452015-04-26-P1360447

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2015-04-26-P1360448

 

 

2015-04-26-P1360451

 

 

2015-04-26-P1360452

 

2015-04-26-P1360455

 

 

2015-04-26-P1360456

 

 

2015-04-26-P1360459

 

 

(à Clisson, avril 2015)