Il y a tout juste un an, le 14 décembre 2012, j'avais l'immense joie d'assister à un concert de Madame Juliette Gréco. Moment unique et complètement innatendu car je n'imaginais absolument pas la voir un jour.

Le mois dernier, elle nous a fait le cadeau d'un nouvel album, entièrement dédié à son ami Jacques Brel.

Pochette



Son choix s'est fait sur 12 chansons, des plus connues à quelques unes passées plus inaperçues  :

"Gréco chante Brel (sortie 28 octobre 2013), Juliette Gréco - Gérard Jouannest - Direction Bruno Fontaine

1 Ces Gens-Là
2 Les Vieux
3 Amsterdam
4 Je Suis Un Soir D'Eté
5 Bruxelles
6 Ne Me Quitte Pas
7 Prochain Amour
8 J'Arrive
9 J'Aimais
10 Tango Funèbre
11 Fils De
12 La Chanson Des Vieux Amants

"Encore des reprises !" me direz vous ? C'est vrai qu'en ayant appris la sortie d'un nouvel album d'abord, puis un peu plus tard qu'il s'agissait d'un disque sans aucune nouvelle chanson, j'avais été extrêmement déçue. La faute sans doute au précédent album, tellement beau, créatif, surprenant ... forcément on en veut encore ! Et puis, il faut dire que mon seul bémol au concert que j'ai vu, c'est qu'elle privilégie dans son tour de chant tous ces classiques et que je m'attendais à entendre davantage de chansons de ses deux précédents albums ("Ca se traverse et c'est beau"-2012, "Je me souviens de tout-"2009). Sans doute est-ce ce que le public attend, les anciennes chansons qu'on connait tous, et puis l'opus de 2012 comprend beaucoup de duos et impossible d'emmener tous ces compagnons d'une chanson en tournée...

Mais alors, l'interprétation qui m'avait le plus frappée (le mot est faible) lors de son concert c'est justement une chanson qu'elle a sélectionnée pour "Gréco chante Brel" : "J'arrive" ! Quelle force d'interprétation : Juliette Gréco ce n'est pas de la chanson, c'est une pièce de théâtre à elle toute seule ! Incroyable à voir cette petite femme somme toute âgée, de noir vêtue sur une scène sans aucun artifice -juste la présence de son fidèle pianiste de mari Gérard Jouannest (également musicien de Jacques Brel) et de l'accordéoniste Jean-Louis Matinier , qui nous sors littéralement de nous même pour nous emmener dans son sillage.

Voici une vidéo de cette chanson, pas de moi car j'aurais bien été incapable de filmer à ce moment-là :


Je me souviens bien-sûr de sa version de "Ne me quitte pas". Pas d'imploration larmoyante, plutôt rageur et envoutant le ton de sa version. Voici ma vidéo :

Au théâtre St Louis, elle nous avait également proposé "La chanson des vieux amants" que j'avais aussi filmée :

 Je reviendrai dans un autre billet sur ce mémorable concert car je ne dois pas m'éloigner de mon sujet : Brel par Gréco. Je finis par le petit film qui a été fait pour la présentation de l'album :