Vous vous souvenez de ce clip de The Cure, qui illustre les angoisses d'enfance du chanteur Robert Smith ?
(âmes sensibles aux araignées, s'abstenir)

 




Eh bien, c'est précisément dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, qu'on se rend compte qu'elles sont partout autour de nous les fines fragiles, les énormes poilues, les silencieuses tisseuses de fil :

 

2013_12_03-P1210802

2013_12_03-P1210806

2013_12_04-P1220007

2013_12_04-P1220010

2013_12_04-P1220011

2013_12_04-P1220064

2013_12_04-P1220091

2013_12_04-P1220094

2013_12_04-P1220099

2013_12_04-P1220108

 

« Le matin, chaque grande herbe porte une toile d'araignée comme une petite voile.

Le soleil paraît, et tout sombre.  »


Jules Renard (Extrait de son Journal 1893 - 1898)