Ce petit lépidoptère se laisse difficilement prendre en photo car même pour butiner, il ne se pose pas. C'est en vol stationnaire qu'il arrivre à atteindre le coeur des fleurs grâce à sa longue trompe. Toujours en mouvement au dessus de mon massif de plumbagos, allant d'une fleur à l'autre comme dans une valse effrénée, il m'a donné bien du fil à retordre pour enfin se trouver immortalisé sur ce cliché !

 

2013_09_07-MoroSphinx